10 avril 2019

StepStone Digital Challenge 2019 : Interview de Laurence Chavot-Villette, Directrice Associée de l'agence EPOKA

Pouvez-vous nous présenter le STEPSTONE Digital Challenge ?

 Le StepStone Digital Challenge est un dispositif de communication orchestré autour d’une compétition esport, permettant à de grandes entreprises leaders de se faire connaître et de côtoyer pendant près de 6 mois, plusieurs milliers d’étudiants en universités, écoles d’ingénieurs ou de commerce. Avec une clôture d’ampleur, qui s’est tenue le 30 mars au Paris Event Center.  

Organiser une compétition d’esport entre étudiants et employeurs est très novateur et diffère du parcours classique de recrutement : comment vous est venue cette idée ?

Trop souvent, les étudiants ont une perception faussée des grandes entreprises, de la culture et des valeurs qui y règnent, et de l’épanouissement professionnel et personnel qu’ils pourraient y trouver. Nous avons donc souhaité proposer à ces entreprises leaders, de venir sur un terrain qui concentre un fort intérêt de la part de nombreux étudiants : l’esport. Tout simplement parce que dans chacune de ces entreprises, se trouvent des gamers, épanouis dans leur métier et dans leurs passions.

Selon vous, la pratique de l’esport est-elle connue dans le monde du travail ?

En dehors des secteurs d’activité directement liés à l’esport (éditeurs, constructeurs de matériel, de logiciels…), l’esport et le gaming en général est peu connu dans le monde du travail. A ce jour, le lundi matin, à la machine à café, on raconte volontiers à ses collègues qu’on a couru un semi-marathon la veille, mais pas qu’on a fait de super performances sur Fifa ou Fortnite. Cela devra changer à l’avenir, puisque ce loisir est aussi louable qu’un autre.  

Quelles étaient les entreprises présentes sur l’événement et comment les avez-vous sélectionnées ?

Les entreprises présentes nous ont fait confiance pour la 1ère édition de ce concept, avec un format et un sujet très diruptif par rapport à leurs pratiques. Toutes sont non-endémiques : StepStone, Atos, Bureau Veritas, Groupe ADP, Airbus, Alten, Dassault Systèmes, Engie, Generali, Idemia, RATP et le GIM.

Quels moyens ont été mis en œuvre pour créer cette ambiance de gaming ?

Nous avons croisé notre forte expertise événementielle, avec celle d’experts du monde du gaming. Tout en choisissant de mixer avec l’ambiance habituelle des compétitions multisports étudiantes puisque nous avons intégré pleinement à la journée des tournois de foot à 5 féminin, masculin, de basket fauteuil et des compétitions de pompoms, mascottes et fanfares.

La scénographie, l’implantation, le dispositif vidéo, les flux de streaming ont été conçus dans cette conscience de satisfaire des publics rompus à différents univers.

"Ceci s’est révélé facilitateur à bien des niveaux, par une collaboration facilitée et une coordination très fluide."

L. Chavot-Villette, Directrice Associée de l'agence EPOKA

Pour vous, quel a été le fait le plus marquant de cet événement ?

La réussite majeure, c’est l’inclusion : c’est-à-dire le succès et le plaisir qu’ont eu des populations différentes à partager une journée exceptionnellement riche, justement du fait de la diversité des participants, découvrant l’univers des autres : étudiants / collaborateurs d’entreprises ; esportifs / sportifs / supporters ; personnes valides / personnes en situation de handicap ; institutionnels du gaming / associations / grandes entreprises…

Les sites GL events Paris Venues ont la particularité de fournir une solution clé en main grâce à leur palette de services intégrés. Comment avez-vous vécu ce fonctionnement en travaillant avec le Paris Event Center ?

Au-delà du choix du Paris Event Center pour accueillir notre événement, nous avons fait le choix de recourir aux expertises de bon nombre de filiales du groupe GL. Ceci s’est révélé facilitateur à bien des niveaux, par une collaboration facilitée et une coordination très fluide.

Une seconde édition du Stepstone Digital Challenge est-il prévue en 2020 ?

Nous le souhaitons vivement et l’appelons de nos vœux. Les étudiants également, si l’on en croit les retours que nous avons eus sur les réseaux sociaux. Restent à valider l’intention des entreprises, que nous allons rencontrer sous peu.

05 avril 2019

Interview Hélène Mouradian - Directrice du Salon du Dessin

Lire la suite
12 avril 2019

La nouvelle tendance de l'e-sport dans l'événementiel !

Lire la suite
Partager cette page :