30 avril 2020

La parole à : Gilbert MUGNIER, Directeur du salon Crecendo Expo

Pendant cette période de confinement nous gardons le contact avec nos clients et nous leur donnons la parole. Ressenti, conséquences sur leur business et vision pour la suite, ils nous livrent en quelques questions leur point de vue sur cette situation inédite.

Gilbert_MUGNIER_Banner.png

Gilbert MUGNIER a accepté de nous répondre, il est Directeur de Crecendo Expo, le seul grand salon professionnel détaillant de la chaussure à Paris qui a lieu chaque année à l'Espace Evénements du Parc Floral de Paris.

1. Bonjour Gilbert et merci de ta participation. Tout d'abord quelle mission as-tu fais passer au premier plan en urgence pour répondre à la situation actuelle ?

L’activité, les rapports avec les gens, la liberté en somme . Cette situation me fait réaliser que nous sommes fragile, un virus peut tout remettre en cause sur le plan planétaire.

2. D’un point de vue plus large, quelles sont les conséquences à court terme et à long terme pour ton organisation et surtout la façon dont tu gères les relations avec tes clients et partenaires ?

Concernant l'impact de la crise il sera important. Me concernant je travaille et produit au Portugal. Nous essayons avec le télétravail mais c'est loin d'être suffisant. Nous devons contrôler de la marchandise,réaliser des collections, il faut des maquettes, les usines sont fermées aussi ,nous ne pouvons pas nous déplacer. Comme beaucoup nous sommes dans l'attente des règlements de nos clients. Les projets sont en stand-by et nous devons gérer l'urgence. Nos commerciaux vont à l'essentiel, essayer de prendre des commandes , ils seront très impactés compte tenu de leur mode de rémunération qui est à la commission. Il n'y a pas d'aide particulière pour eux du à leur statut spécifique. La mission première a été de trouver des solutions pour aider nos clients, envisager les cycles de production, anticiper les besoins en trésorerie... Une grande inconnue est la situation des règlements des clients. Dans quelle situation seront nos clients après cette crise ? Quel sera l'impact des fermetures ?
La situation de l’entreprise d'ici quelques mois, conditionnera l'avenir.

3. D‘après toi, qu’est-ce qui va changer par la suite et ne sera plus jamais comme avant dans ton organisation, équipe ou domaine d’activité ?

Nous maintenons une politique de partenariat avec nos clients. Il est encore trop tôt pour connaître les conséquences de cette crise. Il y aura une perte de chiffre d'affaire évidemment, une baisse d'activité sur l’ensemble de l’année est déjà actée. Nous sommes une structure légère et nous pouvons nous adapter à une modification du marché. Les réseaux de distributions vont évoluer et se restructurer, mais certains vont malheureusement disparaître. Il y aura une recomposition du marché de la chaussure c’est évident. Nous devront être formatés pour répondre à une demande exigeante. Ce qui ne sera jamais comme avant est l’idée que tout peut être acquis. Priorité à la sagesse.

4. As-tu des projets, et si oui, lesquels en particulier ?

Je n’ai pas de projet en particulier, j'attends d'avoir une photographie plus précise de cette période de crise économique et sanitaire. Quel sera le rythme du re-démarrage de l'activité ? La consolidation de notre entreprise ainsi que de notre réseau de distribution est déjà un objectif en soit.

5. Que feras-tu dès que le confinement sera terminé ?

Dès le déconfinement je retrouverai mes proches et je ferai aussi une petite tournée en clientèle afin d'être à l'écoute de leurs préoccupations, de partager, d'échanger sur des lieux de vente.

Ce qui ne sera jamais comme avant est l’idée que tout peut être acquis. Priorité à la sagesse.

Partager cette page :