27 octobre 2020

Interview : La Fintech est dans la Place

 

Marion.NIBOUREL.round.jpg   Marion NIBOUREL, Manager de La Place Fintech

 

Peux-tu nous présenter La Place en quelques mots ?

Situé au coeur du Palais Brongniart, La Place Fintech est un lieu ouvert et collaboratif où se rencontrent chaque semaine les acteurs de l'innovation en banque, finance et assurance (startups, investisseurs, grands comptes, etc.)

Au programme, des animations destinées à faire de La Place un lieu convivial et vivant où se nouent de nouvelles relations : afterworks, conférences, tables rondes, déjeuners entre experts... A chaque fois, le maître-mot est l'échange, qu'il s'agisse de débattre ou de consolider son réseau, autour des trois axes : Create, Share et Connect.

 

Comment a réagi La Place depuis mars dernier ?

Dans ce contexte de crise, La Place Fintech avait une mission d’information constante auprès de ses adhérents et de ses partenaires, mais aussi de connexion entre membres de la communauté. C’est pourquoi nous avons immédiatement prêté un soin particulier à mettre à disposition sur le site de La place Fintech toutes les actualités et l’information la plus complète pour soutenir les parties prenantes de l’écosystème Fintech dans leur activité (webinaires, recensement des mesures gouvernementales et des initiatives Fintech, outils d’aide à la demande de prêt PGE, témoignages de nos partenaires, étude Impact COVID...) dont notre nouveau site Internet www.laplace-fintech.com s’est fait l’écho : .

La Place Fintech a donc endossé ce nouveau rôle de Média Fintech et de facilitateur, qu’elle garde plus que jamais aujourd’hui.

 

La COVID a eu un impact fort sur de nombreuses entreprises dans différents secteurs. Qu’en est-il des Fintechs et Insurtechs ?

La crise COVID n’a pas épargné l’univers Fintech en effet, mais son impact a été variable selon le secteur dans lequel opère la startup d’une part et le niveau de maturité de cette dernière d’autre part.

De manière générale, les Fintechs ont aussi toutes dû s’adapter pour répondre aux effets de la pandémie et revoir leur business model.

 

Les startups qui gravitent autour de La Place sont bien souvent des petites structures, quels ont été leurs challenges et comment ont-elles adapté leur organisation du travail ?

Une particularité des Fintechs repose sur leurs besoins massifs d’investissements pour démarrer. Le nerf de la guerre, c’est l’acquisition, et cela suppose beaucoup de marketing, d’UX design, de développements... et donc également beaucoup de cash pour émerger ! Par conséquent leur plus gros challenge a clairement été la course au cash.

Mais au-delà cette problématique financière, la situation a fait prendre conscience aux Fintechs, championnes du télétravail et de la flexibilité, de l’insuffisance du contact numérique au quotidien et de fait de l’importance des rapports humains dans leur proposition de valeur : la road map innovante des Fintechs vient de leur créativité, qui elle-même nait souvent hors cadre, dans l’espace d’échange qui existe en-dehors des rendez-vous planifiés, des réunions Teams et des calls bien rôdés.

 

La Place est le « Fintech meeting point » parisien, au-delà des gestes barrières, as-tu perçu des changements dans la manière dont les gens se rencontrent ces derniers mois ?

Se rencontrer en physique est devenu à la fois un manque et une peur, et cela a entrainé des changements de comportement amusants : par exemple, parler avec le masque est gênant donc j’ai remarqué que pour un premier rendez-vous de prise de contact, mes interlocuteurs préféraient le faire via Google Meet ou Teams (depuis chez eux et donc sans masque), ou alors autour d’un déjeuner !

Pour prendre de l’information, les gens n’éprouvent plus le besoin de se rencontrer, les événements 100% digitaux fonctionnent - mais il n’y a absolument aucune interactivité et donc si le reach est meilleur, le ROI est plus faible ! C’est pourquoi lorsque les événements ont pour objectif de créer le débat ou de favoriser des rencontres business, le présentiel était privilégié et dans ce cas les formats s’étirent.

En résumé, il n’y a plus de demi-mesure : soit les personnes prennent de l’info « en sous-marin derrière leur ordi » et ne s’embêtent plus à se rendre sur place, soit il y a un vrai objectif de rencontre et d’interaction et là les participants présents sont très investis.

 

Quelles sont les actualités de La Place Fintech ? Que nous préparez-vous pour les mois à venir ?

La rentrée de la Place Fintech a été chargée avec à la fois des actions d’acculturation pour nos partenaires (les Fintechs labs et Hackathons, 60 participants), notre Big event AI For Finance (2000 participants en digital et 100 en présentiel tout d’abord dans les studios de BFM TV puis au Palais Brongniart), des conférences mi-physique mi-live, des cours Fintech et plus d’une dizaine d’événements au format semi-privés pour faire avancer des sujets de manière plus confidentielle. Nous avons clôturé le mois d’octobre avec la Paris for Tomorrow week !

Par la suite, nous continuons avec une série de Cafés Experts tournés en Live de La Place Fintech, qui se réinvente en plateau TV pour le confinement. Ces sortes de TED Talks dédiés aux Fintechs auront pour thématique "Vaincre la crise" et alterneront des visions d'experts de haut niveau, tous contributeurs du nouveau magazine SAY lancé par Finance Mag, et des ateliers métiers pour accompagner nos adhérents et auditeurs dans ce challenge.

Partager cette page :